Saint-Gothard – où tout a commencé pour Sika

Il y a à peine 100 ans, l’histoire à succès du groupe Sika qui opère au niveau mondial a débuté au Saint-Gothard pour la construc­tion de tunnels. En 1918, avec l’étanchement de l’électrification du tunnel ferroviaire, Sika a d’une part créé les conditions favorables pour la réalisation de l’axe ferroviaire nord-sud, et d’autre part aussi la base pour le succès mondial de Sika. Avec le tunnel de base du Saint-Gothard, on s’est retrouvé devant des enjeux similaires à ceux de 1918, mais aussi devant de tous nouveaux défis à relever. Non seulement les dimensions de l’ouvrage ont posé des exigences nouvelles aux constructeurs de tunnels, mais il a fallu aussi maîtriser des températures élevées dans le tunnel de 30°C à 40°C. Les exigences élevées en matière de matériaux et de technique, comme par exemple, une longévité de 100 ans pour le béton, qui était un thème central pour cet ouvrage du siècle, ont dû être remplies.  

Des hommes construisent pour des hommes

Le plus long tunnel ferroviaire du monde forme le cœur du nouvel axe transalpin (NLFA). Il incarne les valeurs helvétiques: innovation, précision et fiabilité. Des valeurs qui ont aussi été incarnées par les collaborateurs participants de Sika pendant toute la durée des 14 années de construction et aussi déjà lors des prestations préliminaires depuis 1996, avec une fierté et une satisfaction à tous les niveaux visant à la réussite de cet ouvrage du siècle. Sika construit avec et  pour les hommes, comme le prouve ici de manière impressionnante l’ouvrage du Saint-Gothard.

Avec ses 57 kilomètres de longueur, le tunnel de base du Saint-Gothard est quelque chose de particulier et de nouveau dans le secteur de la construction de tunnels. Il traverse un des plus hauts massifs des Alpes. Sous les plus hauts sommets des montagnes, à quelques 2 000 mètres sous la roche, son sommet atteint tout juste une altitude de 550 mètres au-dessus du niveau de la mer. Pour les énormes trains de transport et les trains à grande vitesse, la durée du trajet entre Zurich et Milan se trouve réduite d’environ une heure.