Béton autocompactant SCC | Sika Concrete Concept

Il est prouvé qu'avec un béton autocompactant accompagné des mesures de préparation et d'un suivi correspondants il est possible de satisfaire à des exigences élevées même en cas de mise en place de volumes très importants.

Le béton autocompactant (SCC)

présente, en raison d'une plus grande teneur en liants et d'une courbe granulométrique variable, une plus grande teneur en fines, en comparaison avec un béton conventionnel. Ces adaptations combinées avec des fluidifiants, spécialement définis, génèrent un pouvoir unique de fluidité et une aptitude à l'autocompactage. Avec ce béton autocompactant s'ouvrent de nouvelles possibilités en complément d'utilisations conventionnelles du béton:

  • Pour de hautes prestations de construction
  • Réduction des coûts de personnel
  • Pour une mise en place avec une armature à mailles serrées
  • Pour des formes géométriques fonctionnelles
  • Lors de faibles épaisseurs d'éléments
  • Lors d'exigences pour obtenir une structure homogène d'un béton
  • En vue d'une réduction de bruit (vibrer)
  • Afin d'avoir une diminution de charges incommodantes inhérentes
    à la santé (syndrome de la vibration)
  • Où le compactage d'un béton s'avère difficile, en général

Surface de coffrage:
Les gabarits pour le coffrage du béton SCC doivent être propres et étanches. Les pressions de coffrage sont plus élevées pour le SCC que pour le béton vibré. Cette pression est dépendante de la viscosité du béton, de la vitesse de remplissage du coffrage et du point de remplissage.

Technique de mise en place:
Le béton autocompactant est mis en œuvre de la même manière que le béton vibré. Pour de grandes hauteurs de remplissage, il est également déconseillé de laisser tomber le béton en chute libre. On obtient de très bons résultats, quant à l'aspect de la surface, en remplissant par exemple les coffrages verticaux depuis le bas en utilisant des guillotines.