La percée au Gotthard

Kaspar Winkler a fondé sa compagnie en 1910. Ses premières inventions étaient des produits pour la protection et le nettoyage du granit (Conservado, Purigo), ainsi qu'un mortier d'étanchéité nommé Sika. En 1911, la société Kaspar Winkler & Cie a été inscrite au registre du commerce. En collaboration avec un chimiste, comme associé, Winkler a essayé de commercialiser ses produits. Les premières années furent très difficiles. Winkler est dans les chiffres rouges, en particulier durant la Première Guerre mondiale. Jusqu'en 1917, les affaires vont mal. La percée s'est faite en 1918 lorsque les Chemins de Fer Fédéraux suisses ont expérimenté avec succès le Sika-1 pour l'étanchement du tunnel du Saint-Gotthard. Exactement au moment propice: avec l'exploitation ferroviaire qui passe du charbon au profit de l'électricité, le thème était très important.

Par la suite, la société Kaspar Winkler & Cie a tenté sa chance à l'étranger. L'élargissement des exportations occasionnelles s'est révélé être un exercice difficile. Une première tentative de vendre des licences dans le monde entier a échoué. Lors d'une deuxième tentative, il a été possible de créer, en 1921, une petite succursale ayant sa propre production dans le sud de l'Allemagne. Un manque de leadership et des relations insuffisantes ont rendu difficile une nouvelle expansion. La situation a été améliorée par le recrutement d'un directeur pour les opérations avec l'étranger. Entre 1926 et 1928, celui-ci a fondé des sociétés en Angleterre, en Italie et en France. Des contrats habilement négociés rendaient un licenciement impossible. En 1928, Fritz Schenker, le beau-fils de KasparWinkler, rejoint la direction de l'entreprise. Il a très rapidement fait comprendre à son beau-père que les contrats avec son directeur étaient très désavantageux pour la société.

Les parties ont procédé ainsi durant 3 ans. En 1932, il a été décidé que le directeur des opérations internationales conserve les filiales allemande et italienne ainsi que les droits des marques dans de nombreux autres pays européens. Ainsi, le marché européen a été divisé. Schenker a continué de poursuivre avec détermination une expansion mondiale. Et voilà qu'en 1935 déjà, Sika était représentée en Europe, en Amérique du Sud et en Asie.